Les 13 péchés de l'élevage canin

Précédent
Suivant

Source: Prof. Dr. Med. vet. Irene Sommerfeld-Stur, Institut für Tierzucht und Genetik, Vet. Med. Universität Wien, Austria

1er péché:     Elever des petits chiens trop petits et des grands chiens trop grands

2ème péché: Elever des chiens avec des données ou formes corporelles extrèmes, par exemple un nez trop court, des pattes trop courtes, des oreilles trop  longues , des plis de la peau ou des défauts de pigmentation

3ème péché: Faire se reproduire des chiens qui ont des liens du sang proches

4ème péché: Faire se reproduire des chiens pour lesquels des problèmes génétiques sont connus ou supposés

5ème péché: Faire se reproduire beaucoup de chiennes avec le même étalon champion

6ème péché: Regarder en premier lieu son propre chien et ignorer la population derrière

7ème péché: Porter plus d’attention aux prix glanés en expositions qu’à la santé des chiens

8ème péché: Ignorer ou sous-estimer les problèmes de santé qui peuvent apparaitre dans la rasse

9ème péché: Taire les problèmes de santé apparaissant dans sa propre lignée

10ème péché: Regarder ses propres chiens à travers des lunettes roses et être hyper-critique envers les chiens d’autres éleveurs

11ème péché: Suivre des tendances de la mode dans l’interprétation du standard de la race au lieu de se fixer des buts d’élevage fonctionnels et à long terme

12ème péché: Oublier que le chien est issu d’un prédateur et qu’il devrait du moins à la base être capable de chasser et d’attraper une proie

13ème péché: Oublier que le chien ressent la douleur et le malaise tout comme nous les humains, mais qu’il n’est pas toujours capable de nous communiquer son ressenti.