L'éducation - Ce que votre teckel doit savoir (et vous aussi)

Gismo

Eduquer un teckel, il y a beaucoup de personnes qui pensent toujours à une impossibilité. En Allemagne on dit d'un chien qui n'écoute pas "il obéit comme un teckel", cela veut tout dire. En fait c'est probablement du au fait que le teckel est avant tout élevé pour la chasse depuis fort longtemps, durant son travail de chien de chasse loin de son maître ou dans les terriers il doit décider tout seul de ce qu'il doit faire. Ceci a conduit à ce que ces petits chiens plutôt intelligents essayent de préférence de dominer à coups de leur tête de mule toute la maisonnée. Avec un charme incontestable ils embobinent leurs humains et si ceux-ci se laissent faire, ils prennent la tête de la famille.

Si vous vous laissez prendre à son jeu, vous finissez très vite avec un quadrupède qui décide quand il vous emmène en promenade (et où), de l'heure à laquelle vous devez vous coucher, bien entendu aussi quand vous devez le nourrir (si possible dans votre assiette). Les calins ne sont pas différents, il saute sur le canapé puis sur vous et s'installe confortablement entre vos bras. Des coups de pattes et de truffe vous ordonnent de le caresser et gare à vous si vous arrêtez… il vous tance directement du regard et pan, un coup de patte pour rappel. Lorsqu'il veut que vous jouiez avec lui, il commence par vous fixer sans faire un bruit. Si cela ne suffit pas, il va vous aboyer dessus. Le ton est sans appel, c'est un ordre direct. Faites le sourd et il peut arriver qu'il en ait assez, vous attrape par le bord de la jupe ou par le pantalon pour vous extraire du canapé. Le dernier niveau est arrivé quand le quadrupède ressent une totale frustration et saute sur le canapé pour vous mordre l'orteil pour vous apprendre le respect.

Avoir un teckel comme membre de sa famille signifie aussi devoir l'éduquer. Si vous préférez éviter cette partie parce que vous avez déjà utilisé le principe du laisser-faire avec vos enfants, vous devez au moins prendre connaissance de ce qui va arriver. Après entretemps plus de 30 d'expérience avec les teckels familiaux, je n'ai finalement pu trouver que 2 possibilités d'éduquer ces adorables petits chiens souvent doués d'un fort caractère et d'une volonté poussée:

a) Soit vous décidez de prendre le rôle du chef et vous le montrez à votre boule de poil dès le départ, de manière douce mais décidée, suite à quoi cela devrait fonctionner plutôt correctement et votre teckel deviendra un adorable et gentil accompagnateur, qui se sentira compris et protégé par vous,

ou b) vous le laissez faire ce qu'il veut, il prend la position du chef et très vite vous allez avoir un petit chien incontrôlable au bout de la laisse, qui décidera tout seul de tout et qui deviendra éventuellement un mordeur (parce qu'il manque d'assurance et pense qu'il doit protéger la chose faible à l'autre bout de la laisse).

Le premier pas est que le chien doit avoir reçu les bonnes bases éducatives et donc ne doit pas avoir été sorti de sa meute trop tôt pour vous rejoindre. J'y reviendrai séparément dans les phases de développement, mais pour vous il est important de réaliser que ce n'est pas bon de prendre un chiot avant ses 12 semaines. Ce temps est nécessaire au chiot pour connaitre "les bonnes manières" canines, autrement dit pour apprendre de sa mère et des autres membres de la meute comment se conduire avec l'humain mais surtout avec les autres chiens.

Les bons éleveurs vous recommanderont de fréquenter les clubs d'amateurs de teckels avec votre petit loup, celui-ci ne pourra qu'en profiter et vous aussi. Les groupes de chiots et les jeux avec les chiens de taille semblable sont très importants pour le développement du chien et ces possibilités sont offertes dans les clubs de race. Si votre teckel n'a pas de contact avec d'autres chiens et qu'il ne peut pas librement jouer avec eux (d'où l'intérêt de le faire jouer avec des chiens de la même taille pour éviter les accidents), vous finirez par avoir un chien peureux. Ses 12 semaines passées chez nous lui auront appris à bien se conduire, mais il doit encore faire des expériences avec des chiens qui lui sont étrangers. Notez cependant que l'idée selon laquelle le chiot ne risque rien de la part des grands est surfaite, ce n'est malheureusement pas le cas quand le chien étranger n'a pas bénéficié de la période d'apprentissage dans sa meute et a des lacunes de communication.

Il est très important que vous montriez à votre petit cohabitant poilu de manière très claire et toujours gentille qui porte la culotte à la maison. Il n'est pas seulement question ici de ne pas vous fabriquer un casse-pieds de premier ordre, mais surtout d'héberger un teckel heureux et détendu. Seul le teckel qui connait sa place au sein de la famille et qui respecte son maître en tant que son chef de meute se sentira en sûreté et protégé, en conséquence il sera agréable à vivre et conciliant. Si par contre le teckel pense qu'il est le chef qui doit absolument protéger sa meute de tous les dangers, vous vous avez fabriqué un mordeur de molets qui au mieux aboiera sur tout ce qui bouge et lancera des attaques soudaines de son panier.

Personne n'ayant envie d'avoir un tel petit monstre à la maison, c'est à vous d'éduquer correctement votre chien en lui montrant affectueusement mais aussi résolument ce qu'il a le droit de faire et ce qui est interdit. Les clubs canins de race locaux pourront vous aider pour cela. Vous y trouverez des personnes ayant les mêmes intérêts que vous, des partenaires canins pour le teckel et pourrez y prendre des cours de dressage. Il est important que le petit sache dès le départ qui fait la loi. Il ne s'agit surtout pas d'utiliser la force physique contre lui, il suffit de lui faire comprendre avec la voix que vous n'êtes pas du tout content. Le chiot déjà doit bénéficier de règles claires pour lui dans le cadre desquelles il peut agir. Il est par ailleurs très important que tous les membres de la famille sachent de quoi il en retourne et parlent d'une même voix, sinon le chien n'a aucune chance de réaliser où il en est. Cela peut sembler difficile de se tenir a tout cela avec un si mignon petit chiot, mais si vous voulez réussir à avoir un chien avec lequel il fait bon vivre, c'est maintenant qu'il doit apprendre ce qu'il a le droit de faire ou non.

Notez

Les chiens ont besoin de routine et de règles pour se sentir bien. Un changement de sa routine quotidienne déséquilibre le chien, de nouveaux horaires de son maître ou des vacances dans un endroit inconnu signifient une modification pour laquelle il a besoin d'un temps d'adaptation.