Notre teckel va emménager

Les chiots apprennent dès le départ à rouler en voiture (par exemple lorsque je les emmène chez la vétérinaire pour les vaccins), ainsi cela ne devient pas une torture par la suite. En général on peut dire que les teckels apprécient beaucoup la voiture, pour la majorité c’est « du moment que je participe ». Les miens ont tout de suite les pattes sur le pare-choc arrière dès qu’ils sentent qu’on s’en va et que le coffre est ouvert, leur credo est alors « allez zou, dans la caisse ». Pour un tout jeune chiot, la caisse de transport obligatoire le verrait valdinguer de tous les côtés, prévoyez donc de prendre avec vous une grande couverture ou un drap de bain. Une fois roulé en « nid » bien douillet, le petit pourra y être installé et tenu dans les bras. Si vous ne pouvez pas venir accompagné (c’est moins conseillé), vous devez avoir votre caisse de transport remplie de couvertures/serviettes de bain, afin qu’elle soit plus accueillante, moins grande et moins effrayante pour un mini-chien tout seul. La difficulté intrinsèque à l’alternative en carton est qu’il doit être très haut et très stable afin de pouvoir à la fois être rempli de couvertures et protéger suffisamment le petit en cas de freinage brusque. De toute façon il vous faudra une caisse de transport par la suite, autant l’acquérir immédiatement. Fixez la caisse sur le siège du passager afin que le chiot puisse vous voir et aie moins peur. N’oubliez pas de couper l’airbag côté passager ! Demandez-nous conseil, afin d’éviter de perdre de l’argent dans une caisse de mauvaise qualité.

Ce que vous ne devriez jamais oublier

Pour chaque propriétaire de chien il doit être clair que tant que l’on ne sait pas où le chien se trouve exactement, aucune voiture ne doit être bougée ! Beaucoup de teckels ont laissé leur vie sous les roues de la voiture familiale donc contrôlez d’abord et soyez certain à 100% qu’il ne peut rien arriver au chien. C’est un fait avéré que le teckel rappliquera à toute vitesse s’il entend le moteur démarrer, c’est qu’il veut venir avec lui.

De quoi le petit a t’il besoin?

Vous n’aurez pas besoin de beaucoup pour que le chiot se sente bien chez vous, mais il est préférable de vous procurer le bon matériel dès le départ, afin d’éviter des frais inutiles en rachats. Vous trouverez sur la page Accessoires les informations dont vous allez avoir besoin pour faire un choix raisonné en matériel de base (laisse, corbeille etc) et sur la page des Soins vous pourrez voir ce qui est indispensable pour l’hygiène de l’animal.

La première nuit

Ce serait mieux que vous vous preniez 3 semaines de vacances pour pouvoir parfaitement intégrer le nouveau venu poilu dans la famille. La première nuit est souvent difficile, le petit a été séparé de sa meute et il n’est pas habitué à dormir tout seul. Ce serait bien que vous laissiez au préalable une petite couverture chez l’éleveur et la récupériez au moment où vous venez chercher le chiot. La couverture restera quelques semaines avec la meute et s’imprégnera de son odeur. Quand vous la placerez dans la corbeille avec une bouillotte tiède, le petit ne se sentira pas trop abandonné. Beaucoup d’auteurs recommandent aussi de permettre au nouveau venu de dormir les premiers temps dans votre chambre (pas dans votre lit...), cela afin d’aider à la création du lien entre vous et à diminuer son horrible sensation de solitude. Ma recommandation est de placer la corbeille dans un carton de taille adapté (pas plus large que la dite corbeille) à côté de votre lit. L’idée est que le chiot se sentira près de vous mais comme il ne pourra pas quitter le carton quand il aura besoin de faire ses besoins la nuit, il vous préviendra en pleurant, car les chiots ne salissent pas leur nid. Soyez prévoyant, dormez habillé et laissez les chaussures et le manteau à côté du lit. Prenez doucement le petit dans vos bras et déposez le à l’endroit où vous voulez qu’il apprenne à vider sa vessie (de préférence de l’herbe ou de la terre) et dites lui toujours la même phrase “va faire pipi!”. Complimentez-le largement pendant qu’il s’exécute “Biiiiiiien!” et caressez-le largement quand il aura fini. Vous serez heureux plus tard de pouvoir envoyer le toutou dehors en utilisant “va faire pipi!” et de le voir sortir gentiment faire ses besoins avant que tout le monde aille se coucher.